Vidéos Expréssions Bonnes Adresses Librairie naturiste Mémento Naturisme et Liberté Infos et nouveautés Choix Naturistes Instants naturistes
Art Humour Citations Petites annonces Premiere expérience Adolescents et naturisme Famille et naturisme Couleur du monde Vivre au naturel

 

 

TEMOIGNAGES

 

 

Vous avez envie de nous faire part d'une expérience, d'un fait vécu, d'un ressenti! Alors n'hésitez pas!

 

 

Première Naturiste d'un enfant d'après guerre.
Les faits se déroulent en 1957 ou 58.
Ça y est le bateau quitte le port de la presqu’île de Giens, au programme l’île de Port-Cros et à la suite l’île du Levant, la famille est au complet Papa Maman et les quatre enfants , je suis le petit dernier dix ou onze ans environ ;
après la visite enchanteresse de Port-Cros, re départ pour l'île du Levant.
Pour nous préparer, Papa et Maman nous expliquent que sur cette île les occupants on des habitudes peu communes,en effet « ils vivent tout nus » ; le bateau va accoster, en effet, sur le port on devine des gens nus, ah mais non, ils ont un bout de tissu qui recouvre le sexe et une ficelle qui part vers l’arrière, je parle avec un garçon qui explique que c'est vers le bord de mer ou les plages que l'on peut enlever le cache sexe, nous trouvons cela assez curieux quand même.
Comme la famille Fenouillard, nous visitons ; les petits commerces, puis nous empruntons un sentier coincé entre des barbelés*et la mer,ce qui nous mène vers un lieu de bronzage et de baignade, en fait, en guise de plage, il s'agit d'une grande dalle rocheuse plongeant vers l'eau, à notre arrivée tous les naturistes tapent des mains, mais nous ne comprenons pas tout de suite la signification (ancienne tradition Naturiste d'accueil des textiles), papa ,lui, comprend la situation « allez, partons, ce n'est pas pour nous ».
Un monsieur au regard aimable vient nous trouver ,il nous explique que nous sommes les bienvenus à condition de faire comme tout le monde, et maman de déclarer «  pas question on est libre, on ne se déshabillera pas et on se baignera comme on veut », scandale sur la plage « partez puisque vous ne voulez pas faire comme nous » maman «non non et non j'ai des gros seins etc etc » elle est furieuse, nous les enfants on ne sait pas ou se mettre, Papa «  enfin Martine partons, c'est ridicule » puis Maman se tourne vers nous en criant « bon vous autres mettez vous nus » nous sommes stupéfaits surtout mes frères et soeur qui sont des Ados, elle nous embarque dans un truc pas possible, Papa a la bonne idée de partir en tête et nous les enfants nous nous empressons de le suivre,à l'arrière, Maman continue de protester.
ouf ouf ouf voilà le port, ça tombe bien le bateau est là ;
Retour, la mer est démontée ! mon frère jeannot vomit tout ce qu'ils peut, à l'arrivée, Papa qui est content de s'en être tiré comme ça déclare «  pour ceux qui veulent, moules frites».

Vous pensez peut-être que ce n'est pas une expérience Naturiste ; et bien, je vais vous prouver que s'en est une.
Le soir dans ma tente, ma reflexion de petit garçon était « Bon j 'aurais bien voulu être tout nu, mais quand ce sera possible je serai moi aussi un vrai Naturiste (et puis il y a eu les moules frites)».

Ces événements pour moi ont en effet étés déterminants, d'autant qu'il y avait d'autres enfants filles et garçons, qui eux étaient nus bien sûr.

Je suis bien devenu Naturiste comme je l'avais rêvé, et ma future famille l'a vécu naturellement ; mais ma première vraie concrétisation Naturiste n'est pas banale non plus, donc la suite au prochain numéro.
Alain

* L'île du Levant est occupée dans sa majeure partie par l'Armée.

Alain

Super, nous aimons beaucoup cette histoire atypique. Comme quoi toutes les expèriences peuvent mener vers un naturisme durable.

 

Anamorphose du naturisme ou théorie et réalité, deux mondes qui s opposent.

J ai une cinquantaine d années et je réside en périphérie de Besançon. Depuis combien de temps je pratique le naturisme ? Cela remonte certainement aux plages de mon enfance et j ai toujours conservé cette sensation de bien-être indicible à vivre sans contraintes. Je sais pertinemment que c est une considération très personnelle et qu elle échappe malheureusement à la majorité de mes semblables, mais réellement c est un plaisir de bouger dans son quotidien sans artifices vestimentaires et de surcroîts plus encore en étant en contact de la nature. J aime les sensations incomparables de liberté et de communion pure avec les éléments que cela me procure, mais force et de constater que la société n est pas aussi tolérante que ce qu ont veut bien nous le laisser croire. Il suffit de regarder les débordements démesurés qu engendrent certaines futilités dans l actualité. Le naturisme n échappe pas à cette règle et l hypocrisie généralisée aboutit à une civilisation empêtrée dans ses paradoxes qui font aussi que la vision de corps dénudés interpelle encore et indéniablement plus que de raison. C est pour moi quelque chose d incompréhensible et d incroyablement ridicule, car depuis l aube de l humanité, au cours de leurs vies les Femmes et les Hommes se reproduisent, naissent et évoluent exactement sur le même modèle, sans distinctions de race ou de culture. En cela je ne trouve rien d indécent. C est la vie tout simplement!De temps en temps, je parcours la toile à la recherche de récits de personnes qui partagent les mêmes idées libérales. Au cours de ces investigations me sont apparues de multiples choses perverses, mais par bonheur en cherchant le titre d un livre, j ai découvert votre blog et cela m a vraiment rassuré et fait plaisir. Vous abordez l ensemble de la thématique avec beaucoup d objectivité, sans tabous tout en reflétant parfaitement la philosophie qui anime chacun d entre nous. Dans cet état d esprit, assurément je me retrouve, mais paradoxalement cela me rend nostalgique. Si vous me le permettez, j aimerais par votre intermédiaire témoigner de mon ressenti. Il s agit en fait d une réalité d époque bien encrée. Vous allez comprendre !Dans la conception idéalisée que je m étais forgée du naturisme en communauté, il y a désormais la théorie qui s oppose de toute évidence à la pratique. Dans ma jeunesse et grâce à des amis et sans que cela devienne une habitude, j ai eu l occasion de fréquenter quelques fois des lieux dédiés au naturisme familial. À ce moment-là, je n étais pas marié et ce que j appréciais le plus parmi toutes ces personnes confondues, c est que l apparence prenait une dimension secondaire. Jamais quelqu un pour vous faire la moindre réflexion sur votre physique et comme j étais complexé par ma taille et ma morphologie, je ne me suis jamais senti aussi anonymement bien. Mon intégration n avait pas posé de problème, bien au contraire. Il régnait un esprit évident de tolérance. Plus tard mon épouse n adhérant pas, j ai continué à pratiqué rarement, plus en dilettante, jusqu au jour ou après avoir passé quelques années à le construire, nous avons mis à l eau notre voilier. Enfin j ai pu renouer sérieusement avec le plaisir de vivre nu à l aire libre en compagnie de mes proches. Dès lors et comme vous pouvez l imaginer, à l écart, j ai pu profité pleinement dans les périodes propices de la belle saison. Du fait de cette situation privilégiée sur l eau et isolée, je n ai que très rarement ressenti le besoin impérieux de fréquenter d autres endroits. Il m arrivait d y penser, mais comme nous étions toujours éloignés de la foule traditionnelle et que nous n étions pas privés de liberté, cela ne se produisait que très épisodiquement. Ma compagne à pratiquée qu en de très rares occasions et si elle est restée fidèle à ses idées, elle ne m a jamais a nos amis ainsi qu a nos trois enfants imposés aucune restriction. Je dois dire avec le recul que ce furent là de belles années de nature et de liberté. Je me rends compte aujourd hui de la chance que nous avions, car sur le lac où nous naviguons désormais, la population ne cesse d augmenter.

Avec un nouveau port et l afflux de bateaux, les petites criques sauvages au coeur du Jura verdoyant dans lesquelles nous passions des jours et des semaines entières à l abri des regards indiscrets se voient prises d assaut. Si la présence de nouvelles personnes est tout à fait légitime, pour moi qui suis très respectueux des lois, je me garde bien d imposer ma manière de vivre à quiconque et cette réalité réduit indubitablement les occasions de pratiquer. Force est de constater que la nudité attire bien des curieux ou des frustrés. C est l effet pervers du puritanisme ambiant qui permet à cette forme émergente de voyeurisme de ne pas pouvoir être revendiqué comme un délit. Les interdits ont toujours été générateurs d abus et cela et valable dans beaucoup de domaines, ils ne sont pas la solution !En attendant, irrévocablement notre petit coin de paradis subit une mutation. C est pour moi est une déchirure qui appellent désormais une évidente remise en question. Jusqu'à présent, l autosuffisance dont nous bénéficions sur notre bateau m avait éloigné du sujet et je ne m étais jamais vraiment penché sur de possibles alternatives. L été dernier, je me suis mis en quête sur internet d une échappatoire. Dans un premier temps, le résultat s est avéré très décevant. Il y avait bien quelques zones dans ma région où la tolérance était de mise, mais d après ce que je lisais la fréquentation de ces lieux et ce qui si déroulait laissait pour le moins a désirer. Ces dérives ne m intéressent pas du tout, mais alors vraiment pas du tout Au final, j ai découvert qu il existait un club familial dans mon département. Je savais que dans ces structures les choses seraient différentes. L autocensure y règne naturellement et les comportements qui s avèrent inadaptés y sont rapidement proscrits. En approfondissant la question de géolocalisation, j ai découvert que par bonheur le terrain dont je vous parle se situait tout près de notre village. Une chance ! Plus de vingt ans que nous habitions là et malgré le fait que lors de mes joggings fréquents, je passais régulièrement à proximité, nous n en avions jamais entendu parler. Avec mon épouse depuis toujours nous avons un rythme de travail aux antipodes l un de l autre. Contrairement à elle la semaine et uniquement dans la journée, je bénéficie d énormément de temps libre et j en profite pour mettre en pratique mes diverses passions. Ce club m est apparu comme une aubaine et honnêtement le compromis idéal pour profiter. Cela peut sembler étrange à certains, mais cette décision que je voulais prendre de contacter les membres pour m associer parfois a eux ne dérangeait pas plus que cela mon épouse. Assurément, il n y avait aucune ambiguïté dans ma démarche. C est une question de respect mutuel, car il s agissait bien évidemment de profiter uniquement de mon temps libre en semaine, dans un lieu consacré et avec des gens avec qui je partagerais une même approche. Cette dimension humaine d acceptation au quotidien et sans artifices constitue un aspect du naturisme qui m a toujours attiré et aussi qui me manque de plus en plus. Depuis un certain temps avec le stress, la vie qui défile, j éprouve ce besoin, je crois, légitime, de partager. J ai le sentiment parfois de marginalisation ! À l évidence, j aurais aimé fréquenter ces lieux en famille et j aimerais le faire avec mon épouse, mais comme vous l avez compris cette option reste indubitablement compromise. Après avoir hésité un temps j ai fini par me décider à prendre contact. Je dois préciser que pour le coup je voulais juste faire un essai. Être nu en société ne m a jamais posé de problème, mais je ne savais pas si l ambiance différente de celle vraiment proche de la nature que nous avons sur l eau allait me convenir vraiment. Comme vous voyez, je suis en proie à beaucoup d interrogations !Au regard des valeurs énoncées dans les préceptes du naturisme et de l idée arriérée que je me faisais, je ne croyais vraiment pas que ma tentative d intégration puisse suscité quelque problème que ce soit. Aujourd hui, je me rends compte que j ai été d une naïveté affligeante. Durant toutes ses années, l approche que j avais connue de cette activité avait subi une réelle mutation.Pour me présenter, deux solutions s offraient à moi. Soit j écrivais un mail, ce que je trouvais informel, soit je me rendais directement au terrain. Je considérais que cela apparaissait beaucoup plus sincère. J ai de ce fait opté pour la deuxième solution. A posteriori pour le médiocre orateur que je suis, ce fut une erreur fatale. Après m être signalé, la porte à fini par s ouvrir devant deux hommes plus âgés que moi. D emblée le regard suspicieux de mes interlocuteurs m a tout de suite mis mal à l aise. Je me suis soudainement rendu compte de la fugacité de ma démarche. J ai compris qu a leurs yeux j étais pour le moins suspect. Comme si tous les hommes seuls avaient quelque chose à cacher. J ai immédiatement regretté d avoir procédé de la sorte, mais il était trop tard. Mettez-vous à leur place ! Un homme en milieu de journée, la cinquantaine, soit disant marié et qui sous l emprise d une intimidation soudaine hésite en expliquant qu il souhaite pratiqué seul le naturisme, c est obligatoirement un type louche. J ai dû leur paraître bien plus que cela, car de manière très polie et courtoise, ils m ont fermement éconduit en ne me laissant entrevoir le moindre espoir. Je n'ais évidemment pas insisté et je suis reparti la queue entre les jambes. Expression qui parodie la situation à merveille vous ne trouvez pas ? Le dialogue a probablement duré moins de cinq minutes. La seule chose qui les intéressait, c est de savoir si mon épouse m accompagnerait. Mon histoire et mes motivations, non ! Ils n ont rien su d autre de moi et j avoue que j étais très mal à l aise. Lik motif officiel et maintes fois répété durant ces quelques minutes, ils n acceptent que les couples et les familles et comme je persistais à affirmer que je viendrais la semaine uniquement et probablement seul Je ne pensais pas me fourvoyer de la sorte en me présentant, car il m avait bien semblé lire sur leur blog et même après vérification, qu ils proposaient un tarif de cotisation individuel. A qui cela s adresse-t-il ? C est vrai je n ai plus vingt ans, cet âge prometteur qui inspire la confiance. Personnellement, j ai toujours rencontré énormément de monde et j ai toujours été ouvert et très impliqué dans une vie associative mixte et multi générationnel et notamment en milieu sportif. Même s il m est arrivé parfois de me tromper sur l intention des individus que je rencontrais, cela m a permis de méditer sur une chose essentielle. Paraître bien sous tout rapport, même sous couvert d une famille, ne signifie rien. L eau apparemment calme d un lac ordinaire peut s avérer plus surprenante que celle d une rivière souveraine et la confrontation reste de loin le seul moyen révélateur et précis d évaluer les choses objectivement.

C est la première fois de ma vie que je suis refoulé de la sorte, qui plus est par les membres d une communauté que je respecte et à laquelle je me suis toujours étroitement assimilé. Dans cette mésaventure, j ai vraiment eu l impression de passé pour ce que je ne suis pas et j ai beau me dire que mon ressenti frise le ridicule, c est une sensation qui m a vraiment, vraiment blessé. Au regard des faits divers sordides que notre société véhicule, j en arrive à comprends la réaction de ces hommes qui protègent leur univers, mais le manque de dialogue constructif est un fléau qui génère bien des quiproquos. Dans cet état d esprit d intolérance manifeste, les barrières discriminatoires entre génération, milieu social, communauté d origine, mode de vie ou pratique culturelle ne sont pas près de tombées. Même si ma démarche en quelques minutes leur a semblé anachronique et louche, elle ne comportait rien d inavouable. Dans la grande majorité des cas, les individus auxquels nous sommes confrontés ne sont animés d aucune mauvaise intention. Mais je sais, cela reste discutable. Il suffit d une fois ! Le couple mixte ou la famille représente à l évidence un laissé passé vraiment incontournable et cela je ne le conçois pas ! Certes je ne suis pas parfait et j ai un parcours différent, et alors ! Depuis leurs naissances, avec mon épouse nous inculquons à nos enfants les valeurs de tolérance et d ouverture dont ils font preuve, me semble-t-il, et j en suis fière ! L individualisme et la peur de l inconnu sont deux fléaux qui prospèrent à grands pas ce qui est évidemment révélateur d un état d esprit actuel. Pour ce qui me concerne j aime à penser que je suis tombé sur l exception qui confirme la règle auquel cas... Les naturistes appartiennent à une grande communauté souvent dénigrée et dont je me prévaux ouvertement. Qu est-ce qui fait que nous en sommes arrivés là à un tel niveau de méfiance entre nous ? L actualité quotidienne y est certainement pour beaucoup.

Le fait est que le naturisme pratique désormais pour se protéger cette forme évidente et apparemment pour mes voisins, nécessaire de discrimination ! C est peut-être une erreur de stratégie pour l avenir, mais c est aussi une réalité qui peut apparaître très légitime à certains, mais pas à moi qui en suis l une des victimes ! Au final, il y a d autres choses bien plus graves, alors avec ce récit sincère que je vous livre, je voulais simplement apporter un témoignage différant des histoires comme celle de Pascal que l on peut lire le plus fréquemment sur les blogs. Personnellement je n envisage pas de pratiquer seul en dehors de chez moi où ailleurs que dans un lieu sécurisé. Bien évidemment, je ne nourris aucune rancoeur à l égard de quiconque et en particulier des personnes qui par crainte ont refusé de m ouvrir leur univers et rassurez-vous, je n en resterais pas moins un très fervent défenseur de la cause.
Je souhaite à tous de profiter encore des belles années de liberté seule ou en groupe.
Encore bravo pour votre blog et merci.

Laurent

Un témoignage touchant. Il ne faut pas abandonner. Les vrais naturistes ont besoin de personnes authentiques, seule ou pas. 04/03/2016

 

Première fois. Pascal témoigne

C’est à l’age de 13 ans lors d’une colonie de vacances pour enfants naturistes organisée par la fédération allemande de naturisme que j’ai découvert ce mode de vie. A l’époque, nous étions tous nus, garçons et filles pour toutes les activités de la colonie (tir à l’arc, jeux, piscine, sauna, promenades de nuit, peintures sur corps,…). Tout était normal et habituel vu que les enfants venaient tous de familles naturistes.
La vie au quotidien était simple. Nous étions tous égaux, sans vêtements de marque, et vivions dans un respect total des uns et des autres. Mes copains de classe qui étaient dans d’autres camps de vacances (c’était à la mode à l’époque, années 1970), me racontaient les brimades et moqueries que certains avaient subies lors des douches notamment.
J’ai tout de suite adopté ce mode de vie qui respecte beaucoup plus les autres à mon sens, et ai réussi à amener ma future épouse puis, plus tard mes propres enfants, à vivre ce mode de vie dans les centres de vacances naturistes en France et à l’étranger. Je dois constater, après avoir fréquenté de temps en temps sur le trajet du voyage des campings dits textiles, qu’au sein des centres et campings naturistes, les vacanciers respectent beaucoup plus les lieux ainsi que les autres. « On peut laisser sans problème un objet à charger sur une prise de courant dans les installations sanitaires alors que dans un camping textile, l’objet disparaît dans l’heure.
La nudité nous rapproche, en plus, de la nature et de l’environnement dans la mesure où l’on perçoit les sens de la nature (soleil sur le corps, l’eau sur tout le corps dans la piscine ou dans la mer,…).
Aujourd'hui, avec ma famille, nous continuons à vivre cette grande aventure tout au long de l'année. Il ne s'agit pas seulement de nudité, mais de tout un état d'esprit qui vise aussi à l'équilibre du corps et à la vie saine.
Je recommande vraiment à tous de découvrir ce mode de vie et d’état d’esprit.
Pascal

Un témoignage sincère, honnête et tellement réaliste. 06/02/2016

 

Un vrai naturiste canadien nous fait part de ses états d'âme

 

Très jeunes j'adorais être nu, je trouvais cette sensation extrêmement confortable et je pratiquais le naturisme seulement à la maison et dans un chalet situé au beau milieu des bois. Je passais mes été nu a ce chalet...et il y a quelques année (6ans environ) je me suis mis à adorer les campings naturistes ou je pouvais partager le plaisir de vivres nu avec d'autres et de faire toutes sortes d'activités...Et depuis ces six dernières années, je passe mes étés (mois de mai a septembre) en complète nudité au camping ou à la plage. J'ai remarqué que les femmes sont en très petit nombre à faire du naturisme et je crois qu'elles sont beaucoup trop gênées. Ça doit être une des causes, pourtant elles sont bien plus belles que nous, les hommes.
Une chose que je n'accepte pas c'est les couples qui cachent a leurs enfants le fait q'ils soient naturistes !!! Une famille naturiste possédant des enfants se doit de faire partager ce mode de vie avec eux et ceux, dès le plus jeune age. Le cacher pourrait être traumatisant pour la suite de leur éducation. J'ai évoqué le sujet avec des psychiatres et ils sont du même avis que moi sur le sujet. D'ailleurs il y a une association naturiste, au Québec, représentant les vraies valeurs naturistes, qui dénonce les campings n'acceptant pas les enfants dans leur lieu. Les couples sans enfant ou personnes seules sont souvent de très bon naturiste et même certains bien meilleurs qu'une famille classique. Ces personnes hélas, peuvent se voir refuser l'entrée dans certains campings naturiste et ça je dirais que c'est contraire aux droits de l'homme, j'ai lu des articles à ce propos ....
Je suis presque toujours seul sur ces camping je n'ai jamais trouvé de femme intéressée pour vivre un naturisme aussi complet et authentique, avec moi!!! En passant je fais de la raquettes naturiste en hiver ces surprenant ont ne gel pas quand ont est en bonne santé et énergique c'est fabuleux la sensation de bien-être ...Et j'ai même pu faire une randonnée naturiste de 3 jours à cheval extraordinaire aventure que je n'oublierai jamais de ma vie, un plaisir une relaxation suprême .....Et sans parler du bronzage intégral que vous constaterez sur ces photos, durable et naturel d'année en année.
Merci a tous et pratiquer le naturiste au bon endroit bien sur !!!!!

Un vrai, un pur, un dur naturistes canadien de 61 ans. Changez rien!
15/11/2014

 

Nadine témoigne: Une situation plutôt inédit

J'ai été élevée dans une famille qui pratiquait la naturisme mais uniquement en vacances. Pour moi c'était naturel et, devenue adulte, j'ai convaincu mon mari et depuis des années nous passons nous aussi nos vacances dans des lieux naturistes. Cet été, mes parents qui étaient de passage dans le coin ont proposé de nous rendre une visite sur notre lieu de vacances. A l'heure du déjeuner puis l'après midi sur la plage nous nous sommes tous retrouvés nus. Mon mari s'est donc retrouvé nu devant ma mère qui était nue elle aussi. Cela m'a gêner terriblement alors que tous les deux ils semblaient trouver cela naturel. Des photos ont été prises et je ne veux même pas les regarder car ça me gêne encore. Je ne sais pas comment expliquer cela. Est-ce que quelqu'un a déjà vécu la même expérience?

Petite précision: Nous sommes mariés depuis 17 ans avec mon mari et que cette situation ne s'était jamais produite et même nous n'avions jamais eu, entre les parents et nous, de discussion sur le naturisme.

En effet une situation surprenante mais aura certainement des suites positives dans la relation familiale. 14/01/2014

 

Découverte et adoption: laurent témoigne

BONJOUR,SIMPLE TEMOIGNAGE.
Suite à une rupture dans mon couple,je me suis tourné vers le naturisme grace à un couple d'Amis. Quand je me suis retrouvé nu en leur compagnie sur cette petite plage de Bretagne et entouré d'autres gens en simple appareil,j'ai decouvert un autre mode de vie qui me correspond parfaitement.J'aime la nature,alors quoi de mieux que de vivre en adequation avec elle.Depuis,j'ai adheré à la FFN,je suis constament nu chez moi car apres une journée de boulot à Paris,je me refais mon petit coin de Nature. Bravo pour votre site et merci à F et MP qui m'ont lancé dans cette grande aventure : le NATURISME!
Amicalement,Laurent

Un témoignage qui fait plaisir et encourageant pour ceux qui veulent tenter l'expérience

 

Les femmes sont-elles plus hostiles à la pratique du naturisme? Témoignage de Jean marie
J'ai découvert le naturisme avec mon ancienne épouse il y a de cela 25 ans, mais malheureusement elle est décédée en 1989 !!! Avec elle, nous vivions nus tout le temps sauf pour aller travailler, bien sur.
C'était super !!!
Après son décès, j'ai continué le naturisme, et je me suis remarié en 1993, mais mon épouse actuelle n'aime pas cela du tout, donc je suis obligé de jouer à cache cache pour me mettre nu !!
Impossible de pouvoir lui faire comprendre, mais quand elle n'est pas là, je vie nu dans notre appartement mais malgré tout, ceci reste très frustrant. Pas facile d'avoir une vraie vie naturiste dans de telles conditions.

Je suis bien content de parcourir votre site, cela me permet de "rêver" un peu !! Votre site me plait beaucoup.
Je souhaiterais aussi servir de modèle pour faire des photos naturistes, une façon pour moi de connaitre de vraies sensations naturistes.

J'espère que mon témoignage, sera utile à l'avancée du naturisme

Amicalement

Jean Marie contact

 

Bien vieillir à travers un naturisme sain et authentique, le quotidien de Pierre et sa femme.
Etre nu, c'est être libre.
C'est avant tout cette impression de liberté qui nous séduit dans la pratique du naturisme.
Plus de vêtements qui nous entravent, qui nous serrent, même les maillots sont de trop sur les plages, surtout avec la mode actuelle des bermudas qui nous empêchent de sentir les caresses du vent et de l'eau.
C'est aussi le plaisir de partager sans complexe et sans hypocrisie des activités en commun.
Car pour nous, il n'est pas question de confondre nudité avec exhibition ni bronzage à outrance. La marche, la natation, le yoga et bien d'autres activités sont sublimées lorsqu'on les pratique nus.
Lorsqu'on est nu, toute différence sociale est abolie, on se regarde dans les yeux, on se montre comme on est, avec nos défauts physiques car ce qui compte avant tout se sont les rapports intellectuels.
Pour ceux qui veulent tenter l'expérience, il suffit de quelques heures dans un lieu véritablement naturiste pour se sentir à l'aise car jamais un naturiste ne se souciera de l'esthétique de l'autre, (même s'il est difficile de ne pas faire de comparaisons) ni ne se permettra la moindre réflexion. Ils perdront aussi rapidement leurs complexes physiques (s'ils en ont) car on trouve toujours plus moche que soi (même si cela est très relatif).
Cependant il ne faut pas négliger pour autant ce côté esthétique du corps car les critères de beauté, malgré leur futilité s'imposent toujours et il est plus agréable de voir un joli corps qu'un négligé.
Il est un peu dommage (surtout chez les retraités) que certains ne fassent pas le moindre effort pour s'améliorer.
Mais rien ne saurait distinguer le nudiste du naturiste si celui-ci n'avait pas le souci du devenir de notre planète. C'est à dire la préservation de la nature, les économies d'énergie, l'utilisation si possible des modes de déplacement non polluants, éviter toute pollution sonore ou visuelle, récupérer et recycler au maximum nos déchets.

C'est la raison pour laquelle nous préférons les petites structures qui permettent des balades naturistes sans entraves et évitent les grandes concentrations d'humains.

Il est bien difficile de faire comprendre au commun des mortels quelle joie on peut éprouver à être nu sans connotation sexuelle et certains font tout pour mélanger nudité et sexe.
Continuons à défendre la nudité joyeuse et libre dans cette période de fausse pudibonderie hypocrite qui d'un côté critique la nudité saine et de l'autre se délecte de scandales sexuels.


Pierre et sa femme nous font part de leur naturisme authentique avec beaucoup de convictions et de passion.

 

 

Un témoignage spontané, objectif et réaliste sur la découverte de notre mode de vie

William
Bonjour !
Je m'appelle William, j'ai 35 ans et je suis originaire du 10 éme arrondissement de Paris, je vis actuellement en Bourgogne à Saint Fargeau avec ma compagne. Pour ma part, et lorsque, j'étais enfant, mes parents me laissaient jouer tout nu sur la plage, à la "limite textiles / naturistes " pour être tranquille et loin de la surpopulation des plages lors des grandes vacances. La nudité, n'a donc jamais été un problème pour moi !Ma compagne quand à elle, même si par temps chaud, il lui arrive d'être nue à l'intérieur, ne franchira pas la porte de la maison pour pratiquer le naturisme, car trop complexée. Je respecte sont choix et ne la forcerais donc pas à me suivre, il faut que cela vienne d'elle même, que cela soit spontané et non pour me faire plaisir !

Je n'ai jamais vécu dans une communauté naturiste et les seules expériences que j'ai, ce sont les plages libres de Biscarosse et les balades dans la campagne. J'ai été ravi d'apprendre que ce que je fais, des millions de gens le font eux aussi sans aucune gêne et que le naturisme est considéré par beaucoup comme une philosophie, un art de vivre ou une hygiène de vie à part entière, résument tout ce en quoi je crois et confortant ainsi l'idée que j'ai me fait du naturisme. Je me suis donc inscrit sur un site naturiste avec un forum pour pouvoir parler avec des gens qui ont la même philosophie, la même façon de voir les choses pour me rapprocher de la vie en communauté que prône le naturiste, sans pour autant délaisser ma chérie !

Malheureusement j'ai dû me tromper de site car je n'y ai trouvé que de la bêtise humaine : Sujets pourtant intéressants, mais qui hélas partent vite en sucette pour un tout petit mot compris de travers ou divergences d'opinions. La plus part des sujets traités se finissent en champs de bataille à coups d'engueulades, de propos agressifs et arrogants, de la méchanceté gratuite ou la forme prédomine sur le fond des messages. Tout cela engendrer peut-être par une modération un peut trop " laxatif " !
Personnellement, je n'ai jamais eu d'histoires et j'ai même pu brièvement échanger des idées avec des gens sympa, mais lire à longueur de temps des messages ou les uns et les autres s'entre-tuent, ça va cinq minutes, tout cela n'ayant donc plus aucun intérêt ni de rapport avec les valeurs naturistes.
Je commençais vraiment par me poser des questions ! (En visitant d'autres site qui parlent d'une autre passion et qui n'a absolument rien à voir avec le naturisme, il n'y a pas de messages agressifs, ou alors et rares exceptions, très vite réprimandés. Pour en savoir d'avantage sur cette pratique, je me pointe sur un site naturiste ou les principales valeurs sont le respect et la tolérance, et là, on n'y trouve tout l'inverse. Ont nage en plein paradoxe, je trouve ça dommage, triste spectacle ! ) De plus, je pense que le naturisme ne se vit pas nu enfermé chez soit devant un écran d'ordinateur !

Bref, c'est donc aujourd'hui, en voulant me désinscrire, et en tapant le nom du site, que je suis tombé sur le vôtre (je ne me suis pas fais trop mal !). La, j'ai pu y redécouvrir la simplicité et les vrais valeurs du naturisme. Elles existent. Il suffit simplement de tourner la bonne page du net. Pas évident.
Au sujet de ma compagne, le problème n'ai pas le faite d'être nue dans la nature qui la dérange mais bien cet éternel problème de perception physique de soi et des autres, dictée par des années de propagandes ou l'on voudrait nous faire croire aux standards du corps parfais pour pouvoir rentrer dans le moule social. Le coup classique : ma compagne étant d'une corpulence plutôt ronde due à un dérèglement hormonale, n'échappe donc pas à cette règle stupide, hypocritement et sournoisement imposée.

Nous voyons des adolescentes, minces comme un bout de ficelle et qui se trouvent " énormes ".Cela fait sourire ma compagne qui assume ses rondeurs (habillée!) Et lorsque nous leurs disons d'être lucide, de revenir sur terre... Il n'y à rien à faire, elles ont une image de leurs corps déformée par leur esprit conditionné ou programmé et bien souvent, c'est irréversible. " La page qui choque " de vôtre site résume très bien ce problème !
L'anorexie est une maladie typique des pays ou l'on mange en surconsommation. Je ne pense pas que dans les pays ou règne la guerre et la famine, il y a ce genre de comportement ou maladie, le but des gens étant de pouvoir manger pour survivre.
Mais au delà du pur complexe, elle ne sait absolument pas ce qu'est le naturisme et le confond avec le nudisme, elle voudrait bien essayer le naturisme si elle était plus mince et ne se vois pas inviter des amis pour un dîner nu ! Elle pense aussi qu'il suffit juste d'enlever ses vêtements et c'est partie !

Il est arrivé que nous soyons tous les deux nus dans la nature, mais juste pour " célébrer la nature " comme elle le dit si bien ! C'est juste l'une des nombreuses activités que l'on peut faire nu ( et en privé ! ) Cela donnerait encore une mauvaise image du naturisme et les gens dits " normaux " verraient là encore une occasion en or de nous taxer de pervers et déviants sexuel ! Cela me fait penser à ces mêmes gens " textiles " racontant fièrement leurs ébat dans la nature ou qui s'empressent de mettre leurs "performances " sur YouTube ou autres trucs dans ce genre à la vue de tout le monde ! La encore grand paradoxe et énigme de nôtre temps, pour rien au monde ( à part pour du fric ou pour se rincer l'œil ),ils oseraient se promener simplement nu sur une plage naturiste ! Ils matent diffusent, échanges en toute simplicité, sans aucune gène ni honte des vidéos pornos, les voyeurs ont la loi pour eux, en effet, et il y a maintenant des supermarchés du sexe avec des caddies à l'entrée (j'en ai vu à Paris, à Pigalle !). Ça ne choque personnes, par contre, il faut être sacrément dépravé pour être naturiste ! C'est vraiment le monde à l'envers ! Je ne veux pas dire non plus qu'être naturiste, c'est être un saint ! Nous sommes des êtres humains avant tout et par conséquent, avec des défauts et des qualités. La différence avec nos contemporains est peut-être le fait que nous aillons conscience de nos défauts !

Donc pour en revenir à ma chère compagne, je vais dire qu'il y a toute une éducation à refaire au sujet du naturisme et, comme de nombreuses personnes, se base sur des idées fausses dictées par un mode de pensé prédéfini par la société. Je vais donc lui faire visiter les pages de vôtre site, pour qu'elle se rende compte par l'image ce qu'est vraiment le naturisme, son mode de pensé et son fonctionnement ! Après, si cela lui inspire quelque chose, il faudra peut-être du temps pour qu'elle se familiarise avec se style de vie. Heureusement, ma compagne est ouverte d'esprit, vient d'arrêter de fumer à la fin de l'année dernière pour ma plus grande joie, je ne désespère donc pas !
Pour la petite histoire, et à la fin de l'adolescence, j'étais aussi très complexé plus précisément par mes poils ! Berrrrrrrrrrrrk !!! Et comme tous les jeunes de cet âge, je suis tombé dans le piège du paraître et de l'apparence extérieure ! J'étais plutôt influencer par les groupes de rock que j'écoutais, et j'arborais fièrement un style androgyne rebelle : cheveux longs rouges sangs ou violet, piercing sous la lèvre inférieur ou look gothique ! J'en suis même venu à me faire épilé totalement plusieurs fois ... A part avoir fait des pâtés de sable et me baigner nu avec des copains et copines de plage lorsque nous étions enfants, rien ne me prédisposait donc à devenir naturiste, pas plus que d'être musicien d'ailleurs ! Et puis un jour, devenu jeune adulte, sur une plage, la curiosité de voir des gens nus et de me comporter comme eux l'a emporté sur cet énorme complexe de poils ! Bizarrement, personne ne me regardait de travers, ne me jugeait ou ne se moquait. Je passais même carrément inaperçu, sans parler du bien ressenti au contact des éléments naturels ! Mémorable !
Petit détail tout de même, mon petit frère aussi jouait sans maillot de bain sur la plage et maintenant, le naturisme ne lui dit absolument rien ! Il fait aussi de la musique, sans doute le fait que nôtre père était musicien avant que je naisse.
Je ne sais pas trop mais il me semble que lorsque l'on vient au monde on est forcément nu, Paradoxe c'est que cette état de nudité originelle n'est pas donné à tout le monde une fois adulte. Conditionnement social oblige !
J'assume pleinement ma nudité elle est la vérité de ce que je suis : Juste une créature parmi tant d'autres, pas plus supérieure ni inférieure aux autres espèces animales. Nous sommes tous égaux face aux lois régis par la nature et la physique : Nous naissons, nous vivons et nous mourrons ...Elle sont donc destinées à des gens qui aimes vivres simplement nus ou qui désirent s'intéresser à ce mode de vie, et comme vous le savez, il ne s'agit en aucun cas d'exhibitionnisme !
Merci !

Merci a william pour son authencité et j'espère à très bientôt avec sa compagne dans le monde naturiste

 

FICTION NATURISTE : imagination sans frontière

Une belle journée d'été s'offrait à nous. Nous formions un petit groupe de naturistes sur une plage isolée. Certes il fallait marcher un peu pour y parvenir mais nous étions distant de ces endroits textiles ou les gens s'agglutinent simplement pour montrer leur joli maillot de bain acheter pendant les soldes d'hivers. Petite parenthèse ironique mais bien amicale. Simple mise en place du décor. Car nous n'imaginions pas ce que nous allions vivre. Tout le monde se connaissait et les enfants des uns jouaient avec les autres, les plus grands papotaient ensembles pendant que les plus volontaires faisaient du sport. Une ambiance conviviale animait cet endroit. Lorsque…………………………..
Soudain en bordure de mer, une forme bizarre se dessinait. Curieux, et nous l'étions tous, nous nous approchâmes. Plus nous avancions plus notre allure devenait faible et hésitante. Une crainte inexplicable s'emparait de nous. Qu'allons nous découvrir ! Un cadavre de poisson ? Un plaisantin vêtu d'un étrange maillot de bain simplement pour se moquer de nous ?
Nous voilà à quelques mètres de cette créature. Nos regards étaient froids et livides. Très vite sans mots dire nous comprenions qu'il ne s'agissait pas d'une mascarade mise en scène par nos amis textiles.
Là, devant nous gisait une femme ou presque, je dis ça car bien prétentieux celui ou celle d'entre nous qui aurait pu être affirmatif. Soudain un cri terrible sorti de sa bouche, complaignant et langoureux. Bref ! Un cri qui vous décompose. Une jeune personne, sans doute la plus courageuse d'entre nous, s'approcha de cette…heu ! Oui… d'une sirène. Non nous ne rêvions pas. L'illusion se transformait en réalité. La sirène ouvra un oeil, puis deux. Elle avait un regard transparent comme le bleu de la mer d'ou elle venait. Des cheveux qui ressemblaient à une étoile filante. Allait-elle mourir devant nous ? J'imagine assez bien le délire humain qui en suivrait. Hystérie et extravagance assuraient. Il nous fallait agir très vite dans la plus grande discrétion et sans même se poser de questions existentielles. Ces petits gémissements qui sortaient de ces branchies nous laissaient penser que rien n'était perdu. D'un pas tremblant nous portons délicatement madame poisson vers la plus proche vague qui arrivait. Au contact de l'eau la sirène repris connaissance, aucune parole que des sons enivrants sortaient de cet être, comme pour nous remercier. Puis d'un puissant coup de nageoires elle regagna une eau plus profonde laissant derrière elle une lueur scintillante, peut-être pour nous dire quelle sera toujours là pour nous protéger.
Nous avions les yeux rivés sur l'horizon, ahuris et émerveillés à la fois. Nous venions de vivre le plus incroyable des contes de fées. Derrière nous les dunes à perte de vue et l'immensité de la plage nous faisaient penser à un paysage lunaire. Mais les parasols et les serviettes multicolores que nous distinguions dans la brume de chaleur, nous ramenaient à la réalité. Chacun de nous restâmes envoûtés. Nous venions de vivre une légende. Par respect ou par pudeur personne ne relata notre extraordinaire aventure. Nous décidâmes simplement de baptiser cet endroit " la plage de la sirène ".
Le temps à passé, et les nouveaux venus posent toujours la même question : Pourquoi la " plage de la sirène " ? Etonnement ! Incompréhension ! Peu importe à chaque fois nous répondons :
Chut…….... aller vous baigner, vous comprendrez. En effet depuis ce vécu, régnait sur cette plage, une ambiance, un micro climat. Aussi bien dans l'eau, sur le sable que dans les esprits des personnes en présences. Bref ! Ce secret nous le connaissons et si un jour vous venez sur cette plage, n'inventez pas une histoire! On pourrait vous croire….

Une petite fiction que j'ai écrite un jour de grande imagination et surtout inspiré par les magnifiques plages de la côte atlantique. Fabrice

 

GROSSESSE ET NATURISME : réaction et analyse de Delphine

Il est vrai qu'au début de ma grossesse je me suis posé la question suivante : Dois-je continuer à vivre nu dans mon état ? Question d'éthique! bof...de morale! encore moins. Une femme enceinte naturiste n'a finalement rien de plus, ni de moins qu'une autre personne. Simplement il faut quelle fasse attention à ne pas abuser du soleil sur son ventre. Il reste l'ombre malgré tout et ce n'est pas plus mal . En conséquence nous sommes partis passer nos vacances dans un centre situé en pleine nature (la sabliére). Un vrai régal! Je n'ai jamais été aussi heureuse, nous avons passé un séjour fantastique. Une sensation formidable, le ressenti de mon bébé dans mon ventre avec les douceurs du vent, les caresses d'un soleil filtré et l'eau limpide de la céze. Un véritable tableau vivant. Aujourd'hui mon enfant est né et il se porte à merveille. Je peux vous assurrer que pour notre second nous nous poserons pas la question.

Quant à nos proches(non naturiste) ils ont été un peu choqué! Mais devant la joie et le bonheur que nous dégageons, ils ont fini par admettre que le naturisme n'est peut-être pas ce que l'on veut leur faire croire dans la majorité des cas. Bref! nous on est heureux et c'est bien là le secret de la réussite de notre famille.

Alors future maman, future famille....n'hésitez pas un seul instant à vivre votre vie de naturiste.

Delphine une chti, une vraie

 

Loin des préjugés, des a prioris, voilà une belle leçon que donne cette formidable famille.

 

 

PAS FACILE: Thierry témoigne

Je vis à la Réunion et suis naturiste ou du moins en esprit car ici
nous n'avons rien ni centre ni plage ni endroit en montagne qui soit
dédié au naturisme.En fait c'est très mal vu et le seul lieu est une
plage mais les voyeurs exhibitionnistes dissuadent même les plus
convaincus.J'ai fréquenté cette plage de 84 à 90 mais pas au delà à
cause des ces personnes qui entièrement habillées passent et repassent
en regardant avec insistance.J'ai vécu deux années à Montpellier et là
je dois dire que j'ai apprécié de vivre d'agréables moment sur les
plages de l'hérault.A bientôt.

Thierry de l'ile de la réunion

Parfois nous ne savons pas la chance que nous avons de pouvoir vivre nu dans des lieux ou structures organisés.

 

RANDONUE ET NATURISTES : Réaction !

Je viens de découvrir votre site et j'aimerai y collaborer en tant que naturiste, membre d'un club du nord Isere, je suis en total communions avec ce marcheur nu (Stephen Gough) qui en a "ras le bol" que l'on prenne les hommes seuls pour des deviants ou pédophiles. Il faut juste rappeler que notre société abrite dans son sein toutes sortes de gens aussi bien chez les naturistes qu'ailleurs. Je pratique la randonnue souvent seul, car ma femme handicapée ne peut plus m'accompagner. Je respecte les autres et j'aimerais simplement que les naturistes ne se comportent pas en inquisiteurs avant de vraiment connaitre.
Merci, naturistement votre

Alain kerckaert

Remarque judicieuse, ne tombons pas dans les travers d'une sociéte envahie de préjugés.

 

QUAND NATURISTES RIME AVEC ARTISTES

Les naturistes et les artistes n'ont-ils pas de nombreux points communs ? Ce qui ne signifie pas que tous les artistes soient naturistes mais peut-être certains en ont-ils le potentiel sans le savoir ! Dans tous les cas, ils ont en commun une certaine vision de notre société et leur ouverture d'esprit les conduit tout naturellement vers la création. Au conventionnel ils préfèrent un épanouissement personnel et le bonheur de tous.

"Youenn" est naturiste et fait parti de ceux-là. Pour son simple plaisir, il réalise des oeuvres remarquables d'authenticité et de spontanéité (voir ci-dessous). N'est-ce pas au travers de ces deux qualités que l'esprit naturiste s'exprime le mieux ?

Merci de nous avoir fait parvenir ces dessins.

 

 

UNE DECOUVERTE ORIGINALE MAIS EFFICACE!

Je vais vous raconter comment moi et ma fille sommes venues au naturisme. C'est anecdotique mais bien dans le timbre de votre site.
Je connaissais des personnes très amies avec mes parents.( a l'époque ils n'étaient pas naturistes) Ces gens là étaient adorables. Malgré le temps qui passa pendant de nombreuses années, nous sommes toujours restées en contact. Un jour il se trouva que ces mêmes personnes décidèrent de venir passer leurs vacances dans notre belle région qu'est la provence. Evidement joie et bonheur nous envahissent à l'idée de les revoir ! Et là commence notre petite histoire.

Lorsqu'ils nous ont annoncé le lieu et de surcroît que c'était naturiste !! Hou la ! la ! Il était évident que ce serait eux qui viendraient nous rendre visite et pas l'inverse, ma fille étant bien d'accord aussi. Pas de problème il vinrent plusieurs fois nous rendre visite dans notre petite maison de campagne, jusqu'au jour ils ont fini par nous dire que s'ils étaient venus dans notre beau pays, c'était pour profiter de la chaleur et ceci sans vêtement.(Ils sont du Nord de la France : Logique). De ces mots en découla forcément une invitation à leur rendre visite sur le lieu de leurs vacances. Aïe ! Moi et ma fille chez les " culs nuls ", hors de question! Finalement nous avons trouvé un compromis, nous irions le soir tard car il y avait une soirée dansante et là tout le monde serait habillé. L'honneur était sauve, nous étions rassurées mais pas trop quand même. Qu'allions nous voir ? Comment sont ces gens ? Enfin des questions d'ignorants mais légitimes malgré tout.
Nous voilà donc arrivant dans ce petit centre, les propriétaires étaient mis au courrant de notre venue. Au premier abord rien de particulier si ce n'est un couple qui promenait leur bébé dans la moiteur d'une nuit d'été classique. Ils étaient nus. Pas de chance pour nous, nous aurions souhaité de la pluie ce jour là plus particulièrement. Notre passage ne les perturba pas, au contraire il nous saluèrent avec beaucoup de distinction. Finalement ils étaient en totale nudité mais quelque part ils nous avaient rassuré. Un peu plus loin nos amis nous attendaient(habillés) pour se diriger vers une petite fermette ou la soirée était sur le point de commencer. Un décor naturel de rêve, une authenticité sans son pareil. Dans la foulée nous faisons connaissance avec les responsables, eux aussi très agréable. Ensuite les personnes venant de différents endroits du camping arrivèrent pour passer une bonne soirée. Ils paraissaient tous " normaux ", jeunes moins jeunes mais tous rayonnaient d'une incroyable joie de vivre. D'ailleurs ma fille, Marjorie, ne tardait pas à faire connaissance avec un groupe d'ados très sympa. Ils devaient penser que nous étions des nouveaux arrivants. De mon coté je me libérais doucement de tous mes préjugés et a prioris et nouais conversation et même dansais avec des gens plein de vie et heureux d'être ici, c'était une évidence. Je me suis même posé la question à savoir ou était tous ces pervers, échangistes et divers obsédés que nous relate les médias en général lorsqu'il parle de naturiste. Et si c'était eux les malades ? Enfin ne nous emballons pas trop vite car toutes les personnes autour de moi étaient habillées, peut-être que nus ils m'auraient déjà fait des propositions malhonnêtes ? Enfin la soirée se passe, Ma fille est ravie de ce bon moment et de ses rencontres. Elle n'en revient pas de ne pas avoir été dragué par aucun garçon et dieu sait que ma fille est belle.
Nos amis très contents aussi, nous invitent à passer la journée de dimanche avec eux et…..Ici.
Sans aucune hésitation Marjorie dit oui. Devant sa détermination, j'acquiesce à mon tour n'étant absolument pas sûr du résultat. Quelques discussions houleuses anima notre retour à domicile mais rien de bien méchant. La nuit se passe.
Nous voilà donc sur le départ pour l'inconnu, bien plus confiantes que nous l'étions la veille au soir de notre arrivée. Silence complet durant le trajet entre ma fille et moi ! Chacun de nous se préparait psychologiquement. Pas question de se défiler(de plus il faisait 30° à l'ombre) et nos amis nous attendent de pied ferme.
Ce qui devait arriver, arriva. Nous voilà franchissant le portail et nous dirigeant vers la toile de tente de nos amis. Pas le moindre millimètre carré de tissus. Que des hommes, femmes et enfants de tous ages nus. Déjà ma fille était accostée pour venir jouer au volley avec les copains et copines de la veille. Ils sont nus bien sur et ne s'en rendent même pas compte, c'est naturel, rien de plus pour eux ! Une fois parvenues à l'emplacement, ni une ni deux voilà Marjorie nue comme un ver se dirigeant à toute vitesse vers l'équipe de joyeux lurons. J'étais bluffée, cristallisée. Et bien vous ne me croirez peut-être pas mais cinq minutes plus tard c'est moi qui me retrouvée en tenue d'ève. Une sensation extraordinaire m'envahie, mon corps venait de naître et mon esprit en pleuré de joie. Il fallait le vivre pour comprendre.

La vie a passé, ma fille a grandi, je suis mamie et je peux vous assurer que toute la famille est naturiste et nous partageons des moments de grand bonheur tous ensemble car j'ai converti mon nouveau compagnon à notre mode vie.
Merci mes amis. Nous leur devons cette qualité de vie parfaitement équilibrée et naturelle qui sans eux et un concours de circonstances, nous serions passé complètement à coté.
Merci Gérard, merci Bernadette

Témoignage touchant de Marie-Hélène de Toulon commerciale pour une société de cosmétique

 

BIEN CHOISIR, C'EST REUSSIR.
J'ai trouvé votre site sympathique et surtout très pédagogique. Beaucoup de site sur le naturisme ne pense pas aux débutants. Certes ils sont très professionnels mais lorsqu'on n'est pas dans la spirale naturiste on ne comprend pas toujours la subtilité des informations.
Comme vous l'avez compris, nous sommes novices(ma femme et mes enfants aussi)
Il y a peu d'adresses de grands centres naturistes sur votre page " bonnes adresses " ceci n'est certainement pas du au hasard. En effet je suppose que ces mêmes centres ne pratiquent pas une qualité de vie naturiste irréprochable. Par conséquent, pour nos premières vacances nat, nous choisirons un lieu plutôt familial. Ma femme qui est plus réticente(mais volontaire) ne veut pas d'un endroit ou elle se sentirait regardé par des personnes plus ou moins déshabillées. Car nous avons entendu dire que dans certains lieux, le respect et l'éthique naturiste n'est absolument pas de rigueur.
De ces faits nous éviterons ces centres. Nous voulons que notre première expérience soit une réussite. Nos enfants sont motivés, la nudité n'est pas tabou à la maison, d'ailleurs nous vivons nus à notre domicile le plus souvent possible. Le naturisme sera une suite logique de notre état d'esprit. Et j'espère que toute la famille appréciera.
Merci encore pour tous ces renseignements et conseils qui nous serons certainement très utiles.

Témoignage de Franck, Lucile et leurs enfants de Marseille

 

 

.

Poéme

Un textile chez les naturistes Quoi de plus normal
Un naturiste chez les textiles Et l'on crie au scandale
Un textile chez les textiles Quelle harmonie
Un naturiste chez les naturistes Quelle infamie
Oh ! société que tu es petite dame Oh ! société que tu es sans âme
Nudité tu es une création de dieu Animée par des gens chaleureux
Nudité tu es le reflet du bonheur Simple, facile et sans rancoeur
Oh ! société que tu n'es pas jolie Oh ! société que tu n'as rien compris

Proposé par Francoise Prof de math à Bordeaux